Le guide de votre bien-être à domicile

Paléofitness

Actualités

Le régime Paléolithique ou manger à l’ère des cavernes

Manger comme au temps du Paléolithique exclut tous les produits céréaliers et laitiers, mais aussi toutes les légumineuses, les légumes riches en amidon comme la pomme de terre, les viandes grasses, le sel, le sucre et bien sûr tous les produits transformés et les boissons gazeuses. Comme nos ancêtres chasseurs cueilleurs, on adopte viandes maigres, volailles, poissons, fruits de mer, des fruits et légumes pauvres en amidon et toutes les sortes de noix et de graines (amande, tournesol, etc.). Le régime paléo peut faire perdre jusqu'à 1 kilo de graisse par semaine.
De la viande maigre et du poisson à volonté, crus ou cuits avec le moins possible de matière grasse. Des fruits et des légumes de saison à tous les repas. Des fruits secs ou des graines en cas de fringale. Éviter en revanche les céréales et les laitages (les hommes du paléolithique ne connaissaient pas l’agriculture), le sel, les sucreries et les aliments transformés (industriels). Arrêter de manger lorsqu’on est rassasié et, pendant son temps libre, au lieu de regarder un match à la télévision, aller faire de l’activité physique. « Plus qu’un régime, il s’agit d’un programme pour réapprendre à mieux manger et retrouver la forme, affirme Caroline Terral, responsable de projets chez Hachette Pratique. En France, les gens ne sont pas fans des diètes farfelues ou compliquées, mais ils sont préoccupés par leur santé, ils recherchent les causes des maladies et se soucient de plus en plus de leur bien-être - les femmes comme les hommes. »