Le guide de votre bien-être à domicile

Paléofitness

Le paléofitness, ou les bienfaits d'un sport nature

fitness nature

© Christopher Nuzzaco - Fotolia.com

Pratiquer un sport écolo, qui permette à la fois de se rapprocher de la nature, d'écouter son corps et de retrouver ses instincts naturels, c'est aujourd'hui possible avec le paléofitness.
  1. Pratiquer le mouvement naturel
  2. Être au contact de la nature
  3. Adopter une alimentation crue

Pratiquer le mouvement naturel

Le paléofitness se pratique à l'air libre et la plupart du temps pieds nus, ou muni de chaussures spécialement conçues. Il s'agit d'effectuer un parcours d'exercices complet en pleine nature : porter des pierres, grimper aux arbres, nager, ramper, courir, s'équilibrer, sauter... Ce sont des gestes que les hommes des cavernes pratiquaient au quotidien et que les enfants pratiquent encore instinctivement. Malheureusement, notre mode de vie actuel ne nous permet plus de les mettre en oeuvre au quotidien et notre corps ne peut donc plus se muscler naturellement. Les exercices de paléofitness sont directement inspirés ou copiés des activités effectuées par les hommes des cavernes jadis comme la construction, la chasse, la pêche, la cueillette, la baignade... Ce sont des gestes simples, dont le rythme s'intensifie progressivement pour muscler le corps en profondeur et retrouver la force originelle de nos ancêtres. Toutefois, les exercices sont assez physiques et peuvent impressionner au début. Ils n'ont pas pour objectif de faire maigrir mais de sculpter le corps. Les mouvements effectués lors d'une séance de paléofitness sont une extension des mouvements naturels que les hommes préhistoriques effectuaient au quotidien pour survivre.

Être au contact de la nature

Le paléofitness permet de se rapprocher de la nature. En effet, il s'agit d'enchaînements d'exercices effectués pieds nus, à l'air libre, principalement dans des espaces verts et bien aérés, tels que les parcs, les forêts... Pour les participants, le paléofitness permet de muscler son corps au contact des éléments de la nature : eau, air, terre. En effet, l'objectif est d'être en harmonie avec l'environnement et apprendre à l'utiliser pour sculpter son corps et puiser son énergie. Les participants soulèvent des pierres, grimpent aux arbres, se balancent de branches en branches, nagent dans l’eau très fraîche en poussant des troncs d’arbres, rampent et sautent de rochers en rochers, montent aux arbres, sautent de falaises, plongent en apnée, font de l’escalade... Ce retour à l'état sauvage permet aux participants de tester leur endurance, leur persévérance et leur volonté d'apprendre. Toutes les techniques enseignées pourront être ensuite adaptées au monde moderne pour effectuer des exercices physiques au quotidien.

Adopter une alimentation crue

Pour assurer un véritable retour à l'état primitif, il est nécessaire de retrouver une alimentation crue, telle celle de nos ancêtres préhistoriques. Il s'agit donc d'adopter une nourriture paléolithique, principalement à base d'eau, de légumes, de fruits et de viande et de poisson crus. En effet, le métabolisme de l'homme résulte d'adaptations, qui se sont faîtes sur plusieurs millénaires. Petit à petit, et principalement au cours des siècles derniers, notre alimentation s'est beaucoup diversifiée. Les aliments sont moins naturels, de plus en plus industriels et chimiques, en même temps que nos activités quotidiennes se sont faites plus rares. Cette évolution serait à l'origine des troubles de poids ou musculaires auxquels de nombreuses personnes sont aujourd'hui confrontées. En réalité, notre corps aurait besoin d'une alimentation et d'activités physiques semblables à celles des hommes des cavernes, d'où l'intérêt d'accompagner les exercices de paléofitness par une alimentation appropriée.